Plantes Aromatiques

Les plantes aromatiques Françaises bénéficient d’un savoir-faire reconnu et traditionnel. En 2016, les cultures représentaient environ 6 200 ha (source PAC) dont plus de 3 150 ha de coriandre. Les autres cultures représentatives sont le persil (770 ha), le fenouil (455 ha) et le thym (446 ha).

Les plantes aromatiques peuvent être commercialisées sous plusieurs formes : en frais (Bretagne), sous formes surgelées (bassin Parisien, Nouvelle-Aquitaine…), sous formes sèches (PACA et Drôme), ou encore sous formes d’extraits (huiles essentielles par exemple).

Il est important de noter qu’une même espèce peut répondre à plusieurs types de marchés (par exemple pour le thym : 30% en huiles essentielle, 70% sous forme sèche ou fraîche).

Les plantes aromatiques ont de multiples applications : culinaires, pharmaceutiques, phytothérapeutiques, cosmétiques… Elles sont donc travaillées différemment en fonction de leurs destinations et des marchés (sous forme fraîche surgelée, sous forme de plantes séchées, sous forme de feuilles mondées, poudres…).

Aujourd’hui, les plantes aromatiques Françaises sont pour une grande partie exportées en Europe du Nord. Pour s’implanter sur le marché français, les producteurs se sont engagés dans des démarches de valorisation connue et reconnue du grand public : mélange Herbe de Provence Label Rouge depuis novembre 2003, Thym de Provence IGP depuis février 2018, développement de la production biologique…

 

Données issues du Panorama 2016 de la filière PPAM, réalisé par FranceAgriMer (2018).