Plantes Médicinales

On trouve en France une centaine de plantes médicinales cultivées ou cueillies.

Les superficies atteignaient 18 451 ha de cultures en 2018 (source PAC) dont 13 000 ha en production intégrée avec l’industrie pharmaceutique (pavot œillette et ginkgo biloba notamment).

Parmi les 5 451 ha restants, les plantes les plus représentatives sont la camomille (455 ha), l’artichaut (250 ha), le chardon marie (241 ha), la mélisse (237 ha), le psyllium noir de Provence (154 ha) et l’angélique (124 ha).

Les chiffres relatifs à la cueillette sont de leur côté très difficiles à estimer. Cette activité se pratique pourtant sur l’ensemble du territoire, avec pour principales zones les massifs montagneux (Vosges pour l’arnica, Auvergne pour la gentiane…). La majorité des plantes sauvages est commercialisée en agriculture biologique.

Les plantes médicinales ont de multiples applications : culinaires, pharmaceutiques, phytothérapeutiques, cosmétiques… Elles sont donc travaillées différemment en fonction de leurs destinations et des marchés (sous forme fraîches surgelées, sous forme de plantes séchées, sous forme de feuilles mondées, poudres …).

 

Données issues du Panorama 2018 de la filière PPAM, réalisé par FranceAgriMer (2020).